Vivre et savourer la nature.

Un air d’étranger

Cover Magazin WANDERN.CH

Un Bolivien, une Russe, un Ethiopien et une Taïwanaise retrouvent un peu de leur patrie dans les montagnes suisses, entre Val Bever, Entlebuch, Fribourg et Tessin. Quand Yussif Calderón a le mal du pays, il randonne dans le Val Bever (GR). «La végétation brun-vert, la forme des montagnes, les chemins ... c’est comme chez moi», s’enthousiasme le Bolivien en montrant une photo d’Amérique du Sud. D’autres aussi trouvent en Suisse des similitudes avec leur pays: Mohamed Moussa, éthiopien, dans le Breccaschlund (FR), Lena Vdovina Beck, russe, sur le Marbachegg (LU), et Pailing Tsai, taïwanaise, dans le Val Calnègia (TI).

Un air d'Éthiopie près du lac Noir

Des montagnes, une cascade et un col: trois éléments de la randonnée dans la vallée fribourgeoise des Cerniets (ou Breccaschlund) qui rappellent à Mohamed Moussa l’Ethiopie, son pays d’origine, où il faisait l’école buissonnière.

Mohamed Moussa raconte que les gens s’étonnent de voir un Noir équipé de façon moderne parcourir la montagne. Ils se disent: «Quoi, un Noir qui fait de la rando?» En effet, Mohamed marche aussi souvent qu’il le peut. Seul ou en famille, à la campagne, à la montagne ou d’un bout à l’autre de la ville. «Si je ne pouvais plus faire de randonnée, plus marcher …», dit-il sans oser terminer sa phrase.

Une vallée qui s'en sort seule

Dans le Val Poschiavo, les prairies en fleurs réjouissent le coeur des promeneurs qui les admirent, mais aussi les papilles des amateurs de thé et des gourmets. Au paradis du bio – le Val Poschiavo détient le record suisse du nombre d’exploitations bio –, les herbes redonnent de la vitalité.

Il ressemble à un pays des merveilles derrière les sept montagnes: pour se rendre dans le Val Poschiavo, il faut d’abord gravir le col de la Bernina. Mais c’est plus une chance qu’un inconvénient. Car la ligne, qui passe près des glaciers, par des viaducs et des gorges, est si impressionnante, surtout quand on est dans la voiture cabrio des Chemins de fer rhétiques, à l’air libre, que l’on ne peut que saluer la décision de la commission du patrimoine mondial de l’Unesco d’inscrire le tronçon ferroviaire Albula–Bernina sur la liste des paysages les plus impressionnants du monde.

Un bout d'Inde dans le Saanenland

Yoga lässt sich ganz gut mit Wandern verbinden, findet Sabine Kunz. Deshalb wandert die Berner  Oberländer Yogalehrerin mit ihren Schülerinnen und Schülern am liebsten an den Louwenesee. Dort –  und überhaupt im ganzen Saanenland – hat Yoga eine lange Tradition. Begründet wurde diese durch den bekannten Musiker Yehudi Menuhin.

Dans le ciel au-dessus de Lauenen, un superbe milan tournoie lentement. Une corneille bruyante voltige autour de lui, à la fois furieuse et inquiète de sa présence. Mais le puissant rapace ne se laisse pas impressionner. Imperturbable, il poursuit son vol. «Nous devrions tous prendre exemple sur lui», observe Sabine Kunz. «Le milan ne se laisse pas distraire par des vétilles et garde toujours le cap.» C’est une attitude qu’elle cherche également à transmettre dans ses cours. Pour elle, le yoga n’est pas une simple série d’exercices d’étirement, de musculation et de détente, mais aussi une philosophie de vie. C’est un jour d’automne qui semble sorti d’un livre d’images.

Au matin, dans le Saanenland, quelques nappes de brouillard s’étirent encore au-dessus des prairies que le soleil percera bientôt. Au bord du lac de Lauenen, la saison la plus colorée de l’année est arrivée. La laîche déploie ses mille et une teintes, d’un jaune ocre chaud à un rouille rouge vif. Les mélèzes d’un jaune lumineux s’élancent dans l’air frais et cristallin des montagnes à travers les sapins vert foncé. Un ciel d’un bleu profond forme une voûte au-dessus des montagnes dont les sommets les plus hauts sont couverts d’un premier voile blanc.

 

Des testeurs impitoyables

Les enfants bougent sans accorder la moindre attention à leur équipement et le malmènent parfois de façon peu orthodoxe. Si les articles passent ce genre de test avec succès, il s’agit alors sans nul doute de produits de qualité. Nous avons mis à contribution la descendance de notre équipe de testeurs de RANDONNER.CH.

Dans le prochain numéro 6/2017

Rando hivernale dans le Schanfigg

Le Schanfigg est l’eldorado des randonneurs en hiver: son réseau de plus de 60 kilomètres de sentiers autour d’Arosa permet de changer spontanément de parcours. On rejoindra par exemple l’une des coquettes cabanes de montagne. La magie de l’hiver opère dans les Grisons.

WANDERN.CH 6/2017 sera en kiosque dès le 01.12.2017.

 

retour

Commander l’abonnement papier

Commander l'abonnement combiné

Commander l'abonnement cadeau

Commander un numéro d'essai

Suisse Rando
Monbijoustrasse 61
Case postale
3000 Berne 23

Tél. 031 370 10 20
Fax 031 370 10 21
info@wandern.ch

Pour plus d'informations